Adjusting to duty hour reforms: residents’ perception of the safety climate in interdisciplinary night-float rotations

Alexandre Lafleur, Adrien Harvey, Caroline Simard

Abstract


Background: New scheduling models were needed to adjust to residents’ duty hour reforms while maintaining safe patient care. In interdisciplinary night-float rotations, four to six residents from most residency programs collaborated for after-hours cross-coverage of most adult hospitalised patients as part of a Faculty-led rotation. Residents worked sixteen 12-hour night shifts over a month.                                                                                

Methods: We measured residents’ perception of the patient safety climate during implementation of night-float rotations in five tertiary hospitals. We surveyed 267 residents who had completed the rotation in 2015-2016 with an online version of the Safety Attitudes Questionnaire. First year residents came from most residency programs, second- and third-year residents came from internal medicine.

Results: One-hundred-and-thirty residents completed the questionnaire. Scores did not differ across hospitals and residents’ years of training for all six safety-related climate factors: teamwork climate, job satisfaction, perceptions of management, safety climate, working conditions, and stress recognition.

Conclusion: Simultaneous implementation in five hospitals of a Faculty-led interdisciplinary night-float rotation for most junior residents proved to be logistically feasible and showed similar and reassuring patient safety climate scores.

_____

Contexte: De nouveaux horaires de garde en établissements hospitaliers étaient nécessaires pour s’adapter aux réformes des heures de travail des résidents tout en maintenant des soins sécuritaires pour les patients. Dans les stages cliniques de nuit interdisciplinaires, quatre à six résidents de la plupart des programmes de résidence ont collaboré pour assurer une couverture croisée, après les heures normales de travail, de la plupart des patients adultes hospitalisés. Les résidents ont travaillé seize nuits de 12 heures durant un mois.

Méthodes: Nous avons mesuré la perception des résidents du climat de travail lié à la sécurité des patients lors de la mise en place de stages de nuit dans cinq hôpitaux universitaires. Nous avons interrogé 267 résidents ayant terminé le stage en 2015-2016 avec une version numérique du Safety Attitudes Questionnaire. Les résidents de première année provenaient de la plupart des programmes de résidence, les résidents de deuxième et troisième années provenaient du programme de médecine interne.

Résultats: 130 résidents ont complété le questionnaire. Les scores ne différaient pas entre les hôpitaux et les années de formation des résidents pour les six facteurs liés à la sécurité des patients: climat de travail en équipe, satisfaction au travail, perceptions des supérieurs, climat de sécurité, conditions de travail et reconnaissance du stress.

Conclusions: La mise en place simultanée, dans cinq hôpitaux, de stages cliniques de nuit réunissant des résidents juniors de la majorité des programmes de résidence fut logistiquement possible et a montré des résultats similaires et rassurants sur le climat de travail lié à la sécurité des patients.


Keywords


Patient safety; safety climate; night-float rotation; duty hour reforms; on-call schedules

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2018 Alexandre Lafleur

CMEJ ~ Canadian Medical Education Journal
Jennifer O'Brien PhD, Managing Editor, University of Saskatchewan; E-mail: cmej.manager@usask.ca


ISSN 1923-1202