Concurrence entre les auxiliaires être et avoir des verbes de mouvement durant l’époque moderne

  • Alain Lortet Université du Québec à Montréal (UQAM)

Abstract

Le présent article retrace l’évolution de la fixation des auxiliaires être et avoir durant la période moderne (XVIème au XVIIIème siècle). Une revue de littérature des grammaires et dictionnaires de cette époque est établie afin de relever l’usage et les prescription de ces auxiliaires avec les verbes de mouvement. Cette revue de littérature cible les verbes de mouvement pour leur utilisation fréquente, mais changeante dans le temps, avec l’auxiliaire être. Elle cible également l’aspect (perfectif et imperfectif), qui distingue les verbes de mouvement entre eux, afin de le confronter aux auxiliaires usités. Quelques termes grammaticaux obsolètes sont également indiqués pour rendre compréhensible les grammaires et dictionnaires anciens. Au final, nous émettons l’hypothèse que l’auxiliaire avoir a tendance à s’imposer naturellement alors que les grammairiens tendent à prescrire l’auxiliaire être pour les verbes perfectifs.

Author Biography

Alain Lortet, Université du Québec à Montréal (UQAM)

Faculté des sciences de l'éducation.

Doctorat en éducation (en cours).

Published
2017-11-17
Section
Research Study/Recherche