Anti-intellectualisme pragmatique en enseignement : éclairage à partir de la pensée de Hannah Arendt

Arianne Robichaud, Maxime Gauthier-Lacasse, Camille Raunet

Abstract


Alors que s’accumulent les études sur la nature des savoirs enseignants et, avec elles, des constats largement partagés sur la critique que font ces derniers de la place qu’occupent lessavoirs théoriques durant leur formation initiale à l’université, un tabou persiste : les jeunes enseignants du primaire et du secondaire sont-ils, par leur perception du métier enseignant et leur regard sur leur parcours universitaire, majoritairement anti-intellectualistes? Si tel est le cas, quels facteurs sociaux, politiques et individuels participent de ce phénomène? Cet article vise à éclairer la question à l’aide de la pensée éducative de Hannah Arendt, bien connue dans le champ de la philosophie de l’éducation, mais peu utilisée au regard de la question des savoirs enseignants : ainsi renouvelées et articulées à cet objet, les théories arendtiennes nous montrent non seulement qu’un retour aux traditions et savoirs théoriques est possiblement synonyme d’émancipation pour les élèves, mais aussi pour les enseignants.


Keywords


anti-intellectualisme; enseignement; formation des maîtres; savoirs enseignants;, Arendt

Refbacks

  • There are currently no refbacks.



Last updated July 13 2018