Le rôle de l’État dans les enjeux de formation issus de la coexistence des groupes professionnels des éducatrices à la petite enfance et des enseignantes à l’éducation préscolaire

  • Annie-Claude Fournier Université du Québec à Montréal

Abstract

Cet article met en lumière le rôle de l’État dans l’émergence des groupes professionnels des éducatrices à l’enfance et des enseignantes de niveau préscolaire dans le contexte québécois. Par le biais d’une perspective sociohistorique, un cadre d’analyse sur les modalités constitutives de la production sociale des groupes professionnels permet de mettre en évidence certains points de tension de ces groupes, illustrés principalement par des enjeux de formation. L’analyse montre que le développement de deux réseaux distincts initié par l’action étatique peut être une source de tensions, issues du chevauchement des frontières de chaque groupe.

Author Biography

Annie-Claude Fournier, Université du Québec à Montréal

Étudiante à la maîtrise en éducation

UQÀM

Département d'éducation et pédagogie

Published
2018-05-24
Section
Literature Review/Revue de la documentation